Visites

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats

Actuellement

We have 39 guests online

Préparation montagne pour les contreparties octopousse

There are no translations available.

Samedi 11 juillet 2014

 

Cet été pas d’expédition ou d’autres voyages prévus dans l’équipe du Svalbard mais un projet montagne tient une place centrale en ce mois de juillet à la météo digne d’un mauvais automne. En effet, dans le cadre du crowfounding réalisé l’année dernière nous ayant permis de financer une partie de notre expédition au Svalbard en 2013, un de nos généreux donateur, le papa d’Anthony Daultier, avait pris l’option course en haute-montagne, et son choix s’est arrêté sur la traversée des arêtes de la Meije.


Cette course d’arête, l’une des plus belles des Alpes, implique une escalade de près de 900m du refuge du promontoire (3042m) jusqu’au sommet du Grand Pic de la Meije (3983m), avant d’attaquer la longue traversée en neige, glace et rocher afin d’atteindre le sommet du Doigt de Dieu et enfin attaquer la longue descente jusqu’au refuge de l’Aigle puis Villard d’Arène. La principale difficulté de cette course en montagne réside dans sa longueur et le fait qu’une fois engagé sur les arêtes il n’est plus possible de faire demi-tour. De plus, ce beau voyage implique de passer plusieurs heures à près de 4000m d’altitude et gare aux coups de fatigues et à la migraine si l’on n’est pas bien acclimaté. Conscients de tous ces paramètres et afin d’offrir au papa d’Antho la course de ses rêves dans les meilleurs conditions possibles, une partie de l’équipe de grimpeur du Svalbard (Stephen, Del et Antho) s’est mis à l’entrainement début juillet. Aux footings entre midi et deux au boulot se sont ajoutés plusieurs sorties montagne les weekends, dans des conditions assez rudes entre froid, vent, pluie et trop peu de soleil.


La dernière étape de cette préparation s’est déroulée pendant le long weekend du 14 juillet et visait à passer du temps en altitude afin de s’acclimater. Toutes les météos annonçant un temps catastrophique, le plan initial d’un long enchainement aux alentours du Refuge du Promontoire tombait à l’eau. Changement de plan donc et c’est sur la base d’une météo plus qu’incertaine que nos grimpeurs se dirigent le samedi après-midi sous des trombes d’eau vers le Mont Viso en Italie à plus de 4 heures de route pour tenter d’aller dénicher le soleil. Arrivés au parking de Pontechianale en fin d’après-midi, début de la marche d’approche vers la face sud du Mont Viso, la pluie cesse comme par miracle et permet à Stephen, Del et Antho de ne pas arriver trempés au refuge-bivouac de Forciolline (2850 m) sur les coups de 22h30 après plus de 3h de monté dans de raides éboulis.

Le refuge-bivouac, relativement grand (19 places officiellement) est tout confort avec électricité, matelas et couvertures et l’eau à portée. Le temps de s’installer et de manger il est très vite minuit lorsque tout le monde se glisse dans les duvets.

Le réveil est fixé à 6h du matin pour un décollage à 7h, direction la voie normale (donnée pour une cotation « Facile ») qui ne devrait être qu’une « formalité » de repérage pour tenter un autre itinéraire plus dur le lundi. Le lendemain matin le ciel est bleu et c’est confiant que tout le monde attaque la marche d’approche jusqu’à l’abri bivouac Andreotti (3225m) qui marque le début de l’escalade. Mais à peine arrivé dans le vallon, la petite ballade verticale conjecturée la veille se présente plutôt comme une bonne course de mixte à l’ancienne. En effet, il y a de la neige partout, le rocher est verglacé et les aimables couloirs de pierre de la deuxième partie ont disparus, remplacés par des pentes de neige raides qui chauffent déjà au soleil. Ça annonce donc du crampons-piolet tout du long. Malgré cela nos grimpeurs entament l’escalade et croisent plusieurs cordées ayant renoncées pour cause de conditions trop difficile ou de neige mauvaise dans le haut.

Antho, Del et Steph décident de continuer malgré tout jusqu’aux pentes de neige permettant une grande traversée vers 3500m.

Puis après un rapide conciliabule, décision est prise de rebrousser chemin, il est trop tard dans la matinée (10h), la neige est pourrie, le risque de coulées d’avalanche est trop grand, et le brouillard prend ses quartier sur la montagne.

La justesse de cette décision fut confirmée quelques minutes plus tard quand deux petites coulées sont venues balayer plusieurs couloirs. La descente derrière se déroula sans histoires et tout le monde retrouve le refuge Forciolline.


Il est midi, le temps est gris et il pleut… génial. S’ensuit une après-midi à faire passer le temps, faire à manger, un thé, réparer les anti-bottes des crampons avec du fil de fer pour Del, rester assis sur sa couchette à fixer le vide pour Antho, ou encore à bouquiner et dormir pour Stephen. Heureusement l’après-midi est un peu animée par la montée de randonneurs et grimpeurs (dont un polonais ayant oublié ses crampons) souhaitant passer la nuit au refuge.

Ça discute en anglais, quelques mots de polonais, l’après-midi passe donc lentement et c’est au prix d’une grosse motivation, fruit d’un lobbying de la part d’un des protagonistes, que nos grimpeurs décident de rester passer une nuit de plus et voir comment le temps évoluera demain pour refaire une tentative. Tout le monde à 20h30 est couché dans l’idée de se lever à 3h15 et ainsi décoller à 4h afin de passer avant que les pentes de neiges ne chauffent trop. Mais forcément, après une après-midi à ne rien faire, impossible de fermer l’œil avant minuit, heure de couché minimale à laquelle sont habituées les organismes.
3h15 ça bipe. Résultat d’une longue tradition, c’est Del qui réveille tout le monde et lance le réchaud pour un café. Tout le monde s’est levé et semble bien réveillé mais là, thé en main et grand sourire sur le visage, Antho annonce qu’il a la flemme et qu’après le petit déjeuner il retourne dans son duvet. Steph et Del ne se laissent pas décourager malgré la tentation très forte de se recoucher, surtout que dehors le ciel est tout voilé. On est bien loin du beau temps annoncé pour la matinée. A 4 heures les « rescapés de la grâce mat » attaquent la même marche d’approche que la veille, passant à côté des mêmes rochers et sachant à quel point ils sont encore loin de leur dernier point atteint la veille. Mais la montagne étant généreuse et voulant éviter que nos deux grimpeurs ne s’ennuient sur la marche d’approche, cette dernière décide de ponctuer la marche par une répétition du feu d’artifice du 14 juillet dans la vallée d’à côté. En effet, à l’Est, sous les couches de nuages, les flashs s’enchaînent signe d’un gros orage. Une vision fugace d’Antho dans son duvet incite les grimpeurs à la plus grande prudence vis-à-vis des éléments ; mais malgré tout décision est prise d’aller jusqu’au second bivouac et d’aviser à ce moment-là. Enfin arrivés au bivouac Andreotti, Del et Steph rentrent dans une phase d’observation afin d’évaluer (en vérité on est plus proche du Tarot divinatoire ou de la boule de cristal que de l’analyse scientifique) l’évolution de l’orage. Avec le levé du jour, celui-ci semble s’éloigner, les éclairs étant de plus en plus faibles et espacés. La corde est sortie et les grimpeurs attaquent l’escalade sur les coups de 5h30.
Durant la nuit le regel a été bon malgré la couverture nuageuse, le rocher est complètement verglacé mais le passage de la veille a rendu les grimpeurs plus à l’aise avec les crampons aux pieds. En 45 minutes la traversée atteinte la veille est passée sur une neige dure et rassurante. La suite se compose de couloir de rochers, de pentes de neiges raides, le brouillard est présent mais la visibilité est bonne.

La cordée avance vite. Mais arrivé au dernier quart de l’escalade, gros doute sur l’itinéraire à suivre bien marqué par des traces dans la neiges et de grands traits de peinture jaune tous les 3m pour le moment. En effet, à cet endroit aucun signes évidents au-dessus, mais loin à droite une grande marque jaune semble montrer la suite de l’escalade. S’ensuit une traversée de 50m sur des pentes de neiges raides jusqu’à un petit col puis repérage en continuant la traversée, les grimpeurs se rendent à l’évidence ça ne peut pas être là. Donc retraversée dans l’autre direction et enfin retour sur la voie normale du Viso qui était seulement quelques mètres à gauche, bilan 1h de perdue bêtement.


En fait, cette traversée correspondait à l’échappatoire de l’arête Est en direction de la voie normale. Une fois le bon chemin retrouvé, les grimpeurs enchainent les cheminée verglacés, vires et couloirs de neiges jusqu’à atteindre un dernier couloir raide (60°) qui leur permet d’atteindre le sommet matérialisé par une croix massive et des sculptures. Il est 8h55, le brouillard s’est dissipé dans la dernière demi-heure et le soleil fait enfin son apparition.

Malheureusement pas possible de s’attarder au sommet, car il faut repasser les pentes de neige avant que ces dernières ne deviennent avalancheuses. 9h10 la descente est attaquée en mode prudence afin d’éviter toute glissade. Les passages croisés à la montée s’enchaînent, certaines sections raides sont négociées avec de courts rappels, à 11h retour au bivouac Andreotti la corde est rangée, le brouillard se referme sur le Viso, c’est passé.

S’ensuit une descente vers le bivouac Forciolline afin de récupérer les affaires et redescendre à la voiture. Antho est déjà parti et n’a pas passé la journée à chaumer. En effet, après une bonne nuit réparatrice et un petit déjeuner au calme dans un refuge pour lui tout seul, il s’attaque à une traversée vers un autre refuge et s’amuse à se faire deux sommets à 3000m sur le chemin avant de retourner à la voiture. L’animal, toujours pas rassasié, après avoir posé ses affaires, monte en courant à la rencontre de Steph et Del. Puis c’est le retour à trois à la voiture, rangement des affaires, comptage des ampoules et autres petits bobos, commande de deux nouveaux genoux pour Del puis le retour vers Grenoble.

Tout le monde est acclimaté, la caisse est là, il ne reste plus qu’à prier pour que la météo soit avec nous pour la Meije…

 

Partager
Steph & Del


 

Nous n'étions pas seul

There are no translations available.

Jeudi 26 juin 2014

 

Pour ceux qui nous ont suivis un peu régulièrement... vous êtes au courant que nous avons eu le droit à une petite visite sur notre camp avancée lors de notre absence ! Oui.... la visite d'un petit bonhomme de 2m et de 500kg, tout revetu de blanc ! 

Je parle bien de l'ours polaire en effet ! Feu nos tentes, casques et matelas... Qu'à cela ne tienne, nous avons réussi à vous ramener quelques images ! En exclu totale et à découvrir dans cette vidéo :

  

 

2 messages en moins d'une semaine ? Cela présage du bon... et oui, la vidéo de l'expédition avance bien (surtout du côté de Fabien !) Entre ses quarts et ses manip' sur le pont, il trouve le temps pour avancer pas à pas le film de l'expédition ! entre deux compilations, il nous transmet cette petite vidéo en direct du bateau "pourquoi pas" d'Ifremer (pour suivre leur mission : http://geovide.tumblr.com/journal

 

 

Partager
Pierre

 

L'expédition sous un autre oeil

There are no translations available.

Lundi 16 juin 2014

 

Envie de découvrir l'expédition d'un autre oeil ? Antoine Bugeon qui était sur le convoyage retour avec nous a ramené des souvenirs à sa manièer : avec ses dessins !

Alors si vous voulez voir le Leenan, les paysages, ou encore les membres de l'équipage vu par la plume d'Antoine, c'est aux fêtes maritimes de l'été qu'ils seront exposés ! Plus d'infos à venir prochainement !

L'occasion de revivre un peu le voyage et de rencontrer les membres de l'équipage !

 

quelques liens utiles :

- News du Leenan Head : http://leenanhead.wordpress.com/2014/06/11/1106-lassociation-leenan-head-est-cree/

- Site d'Antoine Bugeon : http://www.antoinebugeon.com/

 

 

Partager
Pierre

 

Le mercure grimpe

There are no translations available.

Lundi 28 avril 2014 - environ 22h - Brest centre

 

Et tandis qu'une partie de la bande remplit des dossiers de candidatures
pour les festivals d'aventure de la rentrée,
et alors qu'une autre partie de la bande assemble les images prisent pendant l'expédition jour et nuit pour vous raconter le plus joliment possible le Svalbard Project,
et en prenant en compte qu'une autre partie de la bande serait peut-être en train de préparer de chouettes actualités à vous communiquer,

et bien pendant ce temps là, la recherche avance.

Cette courbe à droite represente les valeurs mesurées de mercure (appelé Hg chez les chimistes). Chaque point représente un échantillon prélevé pendant l'expédition. Les résultats sont encore tous chauds et ont besoin d'être traités.

La suite des explications et analyses sera donc pour plus tard. Il faut maintenant relier ces mesures au lieu et heure du prélèvement  de l'échantillon, coupler avec la mesure de salinité obtenue etc...

La carte dessous le graphique montre tous les endroits où nous avons prélevé de l'eau et mesuré la salinité.

courbe mercure get cnrs carte prélèvement miniature

 

article riem avril2014 miniature

En attendant retrouvez-nous dans la dernière lettre du RIEM*,
(en page 8)

* Réseau International des Eco-explorateurs de la Mer

Fab, CNRS le jour, Association Back la nuit...

Partager

 

Des goodies en vue

There are no translations available.

Jeudi 27 février 2014 - 14h à Plouzané

Alors que le vent commence à reprendre du souffle à la pointe du diable, pendant ce temps dans les Alpes on prépare les contreparties pour nos soutiens financiers (souvenez-vous...).

contreparties octopousse svalbard project

Un je prend le tube, deux je verse le sable, trois je referme, et je passe à mon voisin !

contreparties octopousse svalbard project

Sympa non ?

Les autocollants sont déjà tirés, le sable vient juste d'être mis en tube. Reste une signature sur les photos et les Tshirt en cours d'impression et on sera prêt pour la phase 1 des conreparties. La phase nous demande un peu plus de temps et d'organisation, pour ce qui est des repas et journées en mer, mais on bosse dessus !

A suivre.

 

Fab

 

Partager

 

De retour du Svalbard : le projet continue !!

There are no translations available.

Mardi 22 octobre - 15h à Grenoble

Bonjour à tous !

Après avoir stoppé les communications pendant un petit moment (et on s'en excuse) on revient vers vous pour vous raconter les retours prévus, les spectacles à prévoir, le film... en bref : la suite du Svalbard Project !

Petit récapitulatif :

Fabien et Pierre, nos deux derniers expéditionnaires sont rentrés il y a à peine trois semaines. Quelques jours après seulement, on s'est tous mis à travailler sur les présentations retour, avec quelques dates clés qui arrivaient très très vite : l'Alpi-Raid de Brest, et le festival Fontaine en Montagne. Malheureusement comme nous avons dû travailler très vite, nous n'avons pas eu le temps de communiquer sur ces évènements sur notre site ! Petit flash-BACK !

Le week-end dernier, Pierre et moi sommes partis à Brest rejoindre Fab, pour faire notre première présentation de notre expédition à l'Alpi-Raid de Brest ! Cet évènement qui s'est déroulé le dimanche 13 octobre cumule un raid multi-sports course - escalade - canoë, et se termine par la présentation d'expéditions d'aventures, où nous avons eu la chance d'être invités pour présenter notre Svalbard Project. Nous étions donc présents aux côtés de Lionel Daudet qui présentait son Dod'Tour, et aux côtés de Serge Hardy, l'organisateur de l'évènement, qui présentait son expédition au Khan Tengri ! Vous pouvez suivre son aventure givrée sur son blog, ça vaut le coup d'oeil !

La présentation s'est super bien passée, un grand merci à tous les Brestois pour leur accueil chaleureux !!

Après cela nous avons enchainé la semaine dernière par le Festival Fontaine en Montagne où nous étions présents à l'occasion de la soirée Au Carrefour de l'Aventure. Cette soirée était organisée jeudi 17 octobre par la ville de Fontaine et était animée par Christophe Moulin ! On y a retrouvé trois expéditions lauréates des bourses Expé 2013 : l'expé de Serge Hardy au Khan Tengri (on ne se quitte plus depuis Brest!), l'expédition A Chacun son Thaki en Bolivie, et notre expédition.

Serge a donc présenté son film, puis ça a été au tour des Boliviens qui ont également fait un super boulot en présentant un film et des images superbes et un montage très bien fini ! Derrière nous passions en troisième, seulement comme c'est Pierre et Fab qui s'occupent du montage vidéo, et qu'ils sont rentrés d'expé il y a à peine trois semaines, le film n'est pas encore prêt du tout ! Pas de problème, nous sortons notre présentation photo avec quelques jolis extraits vidéos montés en dernière minute par Fab et Pierre, et finalement la présentation s'est super bien passée ! Nous avions là l'équipe au quasi-complet puisqu'il ne manquait que Fab qui était à Brest ! La bonne humeur et le contenu de l'expé a bien plu au public puisqu'on a réussi à faire rire la salle bien remplie pour l'occasion, et que le jury s'est même prononcé en notre faveur au terme du petit concours qui clôturait cette soirée, ce qui nous permet d'être les heureux lauréats du prix de la ville de Fontaine !!

fontaine en montagne 2013
L'équipe sur les planches de Fontaine en Montagne pendant la remise des prix, décernés par le maire de Fontaine !

 

Un grand merci aux quelques 400 spectateurs qui avaient fait le déplacement, à la ville de Fontaine, aux Bourses Expé et à toutes les personnes qui ont participé de près ou de loin à cet évènement !

Enfin comme on dit jamais deux sans trois, pour bien clôturer ces premiers évènements nous étions invités hier soir à Télé-Grenoble pour présenter notre expé sur le plateau de l'émission Grand Air ! Super soirée où on est allé présenter le froid polaire avec Roberto, et nous étions aux côtés du collectif Diverti-Cime : une asso de photographes locaux qui publient un bouquin déjà disponible : Grenobli'cime ! Du coup l'émission Grand Air dure 26 minutes, la première moitié est consacrée au collectif Diverti-Cime et le Svalbard est présenté durant la deuxième partie !

L'émission est visible sur TéléGrenoble cette semaine et toute la semaine prochaine : à vos agendas !!

Mardi 22 octobre (donc aujourd'hui si vous suivez bien) : à 22h30. Mercredi 23 : à 17h. Vendredi 25 : à 10h du mat. Samedi 26 à 17h. Dimanche 27 à 18h30.

Lundi 28 à 21h. Mardi 29 à 22h30. Mercredi 30 à 17h. Vendredi 1er novembre à 10h du mat. Samedi 02 à 17h et Dimanche 03 à 18h30 !

Si vous ne recevez pas TéléGrenoble sur votre télé, l'émission est visible aux horaires indiqués ci-dessus sur le site de TéléGrenoble (cliquer sur Voir en Direct - en haut à droite) !

 

Voilà, le film est toujours en cours de montage par nos experts Fab & Pierrot ! En attendant et pour vous mettre l'eau à la bouche, Fab a réalisé le premier d'une série de mini-teaser qui est disponible depuis aujourd'hui sur youtube !!

photo teaser1

Voilà, on vous tient au courant dès qu'il y a du nouveau, nouveaux teaser, nouveaux clips, prochains évènements, et puis pour bientôt le film !!

A bientôt !!

Del

 

Partager

 

Nous suivre

There are no translations available.

dimanche 2 juin - 8h à Brest

Pendant toute la période de l'expédition, venez nous suivre sur notre journal de bord : position, moral des groupes, anecdotes... nous essaierons de vous tenir au courant le plus assiduement possible !

A bientot !

journal de bord du Svalbard Project 

Partager

 

Le navire est là.

There are no translations available.

Vendredi 31 mai - 8h à Crozon

leenan head quai brest

 Hier soir. Terrasse en bas de Siam. Coup de fil. "on passe St Mathieu, on arrive."

Et voilà, le navire est à quai. L'équipage était très fatigué de cette traversée rondement menée. Nous allons attendre qu'ils reprennent un peu de force, et nous vous proposons de passer nous voir ce dimanche, à partir de 17h, pour une séance "Ecoutilles Ouvertes" ! Vous pourrez voir le matériel scientifique, ainsi que notre système Tracker & Beeper de Move'N'See. Et vous pourrez vérifier que le pont, il est bien en bois.

 Fab

 

PS : aller puisque l'actu nous gonfle avec ça on va faire pareil, alors qu'on s'en f..., mais vivement la Norvège !

meteo europe

Partager

 

Le navire arrive...

There are no translations available.

Lundi 27 mai - 22h aux Açores

Nous avons eu des nouvelles du navire ce week-end. Elles sont bonnes, tout va bien. En revanche pour nos soutiens octopousse, cela veut probablement dire d'attendre la rentrée 2013 pour les contreparties.

"Message de vendredi PM
Par 45N18 27W17 on file au 50 par 6 noeuds tout va bien
a+
Je pense arriver fin de semaine
Ca va être tendu pour le timing..."

leenan head vendredi 24 mai

Nous nous réunissons sur Skype demain une dernière fois avant le départ, et vous en dirons plus après notre Conseil d'Administration...

 

 Fab

Partager

 

Allo Nova ?

There are no translations available.

Mercredi 22 mai - midi à la Défense

 Juste un petit billet pour vous proposer d'écouter Radio Nova cette été, on va les appeller pour leur/vous donner de nos nouvelles. Les petits podcast d'Allo Nova vous ne connaissez pas ? Ben vous allez connaitre. Et en plus vous saurez ce qu'il se passe en Ecosse, en Norvège, au Svalbard... Il suffit de cliquer là :

allo nova novaplanet

Et puis on vous parle très bientôt d'une autre radio non moins célèbre...

 

 Fab

Partager

 
joomla template
template joomla